Jeudi 14 Mars 2019 – Conférence “Vers une dentisterie simple, esthétique et guidée au quotidien”

200,00270,00

Jeudi 14 Mars 2019 de 9h à 18h30 – Conférence exceptionnelle avec Stefan KOUBI

ATTENTION : Nombre de places limité !

à l’Hôtel de la Paix 9 rue Buirette Reims
03 26 40 04 08

Effacer

Description

La dentisterie contemporaine offre des opportunités incroyables pour nos patients toujours désireux de restaurations plus naturelles et pour les praticiens soucieux d’améliorer continuellement la qualité des soins qu’ils offrent. Cette évolution ou peut être même cette révolution à laquelle on assiste n’est possible qu’avec une synergie entre trois sphères que sont :

  • Un changement de pratique et de concept de traitement afin de coller aux mieux aux réalités des matériaux modernes (le praticien met l’organe dentaire et sa préservation au cœur de ses préoccupations). La dentisterie a minima devient ainsi la norme , on entre dans l‘ère de la biomimétique.
  • Une collaboration étroite grâce à une communication importante avec le prothésiste . La connaissance des impératifs de chacun des acteurs est indispensable pour mener à bien un traitement afin de tirer la quintessence de ce travail d’équipe .
  • Le recours à des matériaux modernes disposant d’une aptitude aux collage afin de répondre aux impératifs biologiques (moins préparer les dents), esthétiques (des restaurations toujours plus naturelles), biomécaniques (des restaurations toujours plus fine mais aussi plus résistance grâce au collage)

Ces trois piliers de la réussite méritent d’être développés afin de comprendre comment on peut satisfaire les exigences élevées de nos patients dans la pratique quotidienne .

Pour cela toute l’équipe (praticien et prothésiste) doit être sur la même longueur d’onde et suivre la même philosophie.

Pendant longtemps les impératifs biologiques et esthétiques étaient antagonistes . Avoir de belles dents étaient synonyme de délabrement important. La préparation dentaire était guidée par le cahier des charges des matériaux. Aujourd’hui le beau rime avec préparation a minima.

Les objectifs et les moyens deviennent ainsi compatibles voir similaires pour le céramiste comme pour le dentiste.

A travers deux situations cliniques distinctes (cosmétique et usure dentaire) nous allons illustrer les possibilités modernes de réhabiliter un sourire tout en étant a minima. En effet dans les deux cas des préparations invasives sont normalement préconisées pour respecter les objectifs esthétiques pour la dyschromie et les objectifs fonctionnelles pour le traitement de l’usure.

Ces nouvelles approches seront présentées lors de l’exposé.

Fermer le menu
×

Panier

0

Your Cart